Vol de données et usurpation d’identité

Vol de données : que faire en cas d’usurpation d’identité

Utiliser les informations qui vous permettent de vous identifier, telles que votre nom, votre adresse, vos mots de passe, sans votre accord et à des fins frauduleuses. Voici la définition de l’usurpation d’identité, une pratique pénalement répréhensible et pourtant en hausse depuis l’essor d’Internet et le partage de données personnelles en ligne.

Quelles sont les méthodes d’usurpation d’identité ? Que faire si vous en êtes victime, et comment s’en protéger ? Focus sur ce vol de l’intime et guide pour y faire face.

Quelles sont les principales techniques d’usurpation d’identité ?

Les techniques plus “traditionnelles” d’usurpation d’identité, comme les vols de papiers d’identité, de justificatifs de domicile ou de relevés bancaires, ont été supplantées par des méthodes plus insidieuses. Désormais, c’est surtout sur Internet que les fraudeurs arrivent à leurs fins.

Les faux formulaires de sites web

Il s’agit de créer un faux site internet, se faisant passer pour un organisme public, une agence ou un site marchand qui a besoin de collecter vos données personnelles à travers un formulaire. Bien évidemment, celui-ci est également monté de toutes pièces pour exploiter vos informations.

Les annonces immobilières frauduleuses

Ces annonces sont malheureusement de plus en plus courantes sur les sites de locations ou de ventes de biens immobiliers. Ici, le faux propriétaire publie une annonce fictive et va demander aux potentiels locataires d’envoyer un dossier contenant leurs informations personnelles.

Les subtilisations de mots de passe

Les pirates à l’affût de vos données personnelles ont à leur disposition des logiciels permettant de cracker des mots de passe. Un jeu d’enfants pour eux, qui leur ouvre l’accès à des informations aussi intimes que vos réseaux sociaux, vos comptes bancaires ou encore votre boîte email.

Le phishing ou hameçonnage

Le Ministère de l’Intérieur décrit l’hameçonnage comme “une technique frauduleuse destinée à leurrer l’internaute pour l’inciter à communiquer des données personnelles et/ou bancaires en se faisant passer pour un tiers de confiance”. Cela peut se traduire par un email ou un sms qui vous invitera à cliquer sur un lien ou une pièce jointe qui serviront de hameçons pour dérober vos données personnelles.

Vous êtes victime d’usurpation d’identité : comment réagir ?

Vous avez détecté une activité suspecte sur vos réseaux sociaux, boîte mail ou sur votre compte bancaire. Avant de céder à la panique, il est important d’agir rapidement en suivant quelques étapes qui vous aideront à prouver l’usurpation et à la détenir.

1. Rassemblez toutes les preuves

Elles sont essentielles pour dénoncer la fraude. Par exemple, construisez un dossier avec les captures d’écran des faux comptes des réseaux sociaux créés à votre insu. Si vous avez reçu une contravention frauduleuse, rassemblez les éléments prouvant que vous ne conduisiez pas à ce moment-là.   

2. Signalez l’usurpation au site Internet

Si la fraude a bien eu lieu sur Internet, et que vous pouvez le vérifier, contactez le site en question en expliquant la situation. La plupart des réseaux sociaux et applications les plus communément utilisés permettent de le signaler directement via leur interface, rendant le processus plus simple et rapide.

3. Portez plainte

L’usurpation d’identité est un délit passible d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende. Porter plainte  au commissariat ou à la gendarmerie est donc une étape incontournable, qui vous permettra notamment de justifier de votre bonne foi si la situation s’envenime.

4. Vérifiez que vous n’êtes pas inscrit à la Banque de France

Prenez rendez-vous à la Banque de France et apportez une copie de la plainte pour que l’on ajoute la mention “identité usurpée” à votre dossier. Vérifiez aussi si vous êtes inscrit au Fichier central des chèques ou des Incidents de remboursement des crédits aux particuliers. Si c’est le cas, cela signifie que le fraudeur a contracté des crédits en votre nom. 

Quels conseils pour se protéger du vol de données personnelles ?

Même si elle paraît relever plus souvent de la fiction que de la réalité, l’usurpation d’identité est plus commune qu’on ne le pense. Nous sommes tous de potentielles cibles, c’est pourquoi nous vous partageons quelques précautions simples pour vous en prémunir.

Équipez-vous d’un VPN pour une connexion sécurisée

Si vous vous demandez qu’est-ce qu’un VPN,  il s’agit d’un réseau virtuel privé qui crée un tunnel de connexion anonyme entre vous et internet. Autrement dit, il vous permet de surfer sur Internet de façon sécurisée, en empêchant de potentiels hackers de dérober les données personnelles que vous y partagez. 

Choisissez bien vos mots de passe

Bien que plus pratique, utiliser les mêmes mots de passe sur Internet est loin d’être une bonne idée : vous donnez plus de chances aux fraudeurs d’avoir accès à vos informations personnelles. Choisissez plutôt des mots de passe variés, comprenant plusieurs lettres, chiffres et caractères spéciaux.

Trouvez des alternatives aux sites web qui collectent vos données

Les sites web et les réseaux sociaux qui dominent la toile collectent de plus en plus d’informations personnelles à votre insu. Celles-ci sont ensuite revendues et utilisées à des fins commerciales. Une pratique intrusive à laquelle vous pouvez trouver des alternatives plus respectueuses de votre vie privée. 

Vérifiez l’identité des expéditeurs avant de répondre à vos emails

Même s’ils sont généralement classés dans les spams, comme c’est le cas avec la boîte de réception Gmail, certains emails peuvent être envoyés pour voler vos données personnelles. Avant de cliquer sur un quelconque lien ou pièce jointe, assurez-vous que l’expéditeur est une personne de confiance.

Détruisez les documents contenant vos données personnelles avant de les jeter

Parce que l’usurpation d’identité ne concerne pas qu’Internet, les vols de documents en papier tels que des pièces d’identité, des factures, ou encore des justificatifs de domicile sont bien réels. Avant de les destiner à la poubelle, veillez absolument à bien les détruire afin que les informations inscrites n’y soient plus lisibles.

Articles similaires

Check Also

comment fermer un compte facebook

Procédure simple et fiable pour fermer un compte Facebook

Facebook constitue l’un des réseaux sociaux les plus populaires au monde. En effet, il réunit …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *